Entre mer et champs, une balade de Knokke à Retranchement

La mer à travers champs, de Knokke à Retranchement

Je suis partie de Bruxelles direction la mer avec mon petit sac à dos et mon appareil photo, l’idée était de me promener dans la réserve naturelle du Zuin. Pour situer, le Zuin se trouve entre la dernière station balnéaire Belge (Knokke Le Zout) et la Hollande.

Je pensais juste faire la balade dans la réserve, sauf que… j’ai fais un détour... Au cours du chemin, au milieu du Zuin, j’ai entendu une personne dire “Si on continue le chemin, la mer se trouve juste à gauche” Moi, ha bon? intéressant!… Mmm, je crois que la prochaine fois lorsque j’entendrai une info prise au vol, je demanderai de combien de km est le chemin… Me voilà donc partie, sur le chemin, j’avais envie de profiter de la mer aussi. J’ai marché avec entrain tout en appréciant le paysage, j’ai quitté la réserve et j’ai traversé des champs. Heureusement, j’avais de l’eau sur moi, j’ai continué de marcher, les vélos me dépassaient, j’ai croisé d’autres marcheurs, tout le monde se disait bonjour! C’est agréable comme on est poli quand on est un promeneur, l’avez-vous remarqué aussi? Un lien se forme, c’est comme si on appartenait à une même famille et puis la nature rapproche toujours! Et ça fait tellement de bien d’ailleurs… J’ai continué la promenade, toujours sur le même chemin qui traverse la campagne. Puis j’ai reçu un sms me souhaitant la bienvenue en Hollande… J’étais partie pour une petite balade, qui s’est transformée en une marche, je ne l’avais pas prévue dans mon équipement. Quand je suis arrivée à la côte, il faisait couvert puis au milieu du champs, le soleil est apparu… et je n’avais pas de crème solaire… Voilà, voilà… Jamais au grand jamais, sous estimer le soleil derrière les nuages et la météo belge, surtout à la mer! Heureusement, pas trop de dégâts, juste une belle marque de legging au milieu des chevilles que j’ai gardée pendant tout l’été!… Ceux qui me connaissent bien savent que ma vie est un sketch! :)

Je suis arrivée près des plages de Retranchement, celles de Cadzand qui bordent notre frontière. La mer n’était pas juste à gauche… il fallait encore marcher un peu mais que c’était beau, si vous connaissez ces plages, vous savez qu’elles sont grandes et qu’il n’y a pas de monde. Il n’y a pas d’infrastructures autour, juste la nature…

J’ai pris le temps de profiter du paysage puis je me suis demandée, “Donc, je fais comment pour revenir?”… Je n’avais pas envie de refaire tout le chemin en sens inverse. Je suis revenue par la plage, une heure de marche jusqu’à Knokke, c’était plus court par la mer. Je marchais contre le vent en mode grande aventurière ;), heureusement la marée était basse, pas sûre que j’aurai pu le faire à marée haute!

Je suis arrivée sur une des plages de Knokke en mode baroudeuse,… crevée, je pense que je contrastais un peu avec les gens qui prenaient l’apéro en chemises blanches! :) Où il n’y a pas de gêne, il n’y a pas de plaisir! ;) Depuis, je marche beaucoup plus, j’ai plus d’entrainement, mais il faut toujours s’assurer avant de partir que l’on est paré à toutes éventualités…

Cette petite escapade est vraiment un bon souvenir, j’ai adoré cette balade, l’endroit que l’on découvre tout au bout du chemin est magnifique, sauvage et presque désert. Comme je n’y étais pas préparée, la balade m’a parue longue mais je la referai, c’était une belle sensation de découvrir ces grandes plages désertes. Je connaissais déjà les plages hollandaises mais j’ai été surprise car je ne savais pas où j’allais arriver et la balade en a vraiment valu la peine!

J’ai photographié toute la promenade,… venez, je vous emmène à travers champs jusqu’à la mer… On partira des plages de Knokke Le Zout, un bateau à voile sera mis à la mer, on croisera des cavaliers qui donneront encore plus de charme au paysage. On lèvera les yeux vers le ciel pour suivre du regard les oiseaux et les avions. On verra la végétation et la mer harmoniser leurs couleurs, on traversera des pleines où les chevaux sont en libertés, on marchera à l’ombre des bois et on ne dérangera pas les cigognes. On se reposera sur un transat face à un champs où il y a des vaches en pâturage, on observera les fleurs et la nature. Puis on prendra le long chemin et on arrivera aux grandes plages…

Mes petites escapade_HeleneKLoveTravel_ZUIN_RETRANCHEMENT_13.jpg

C’est de cette plage que je suis repartie vers Knokke, il y avait du vent qui projetait le sable dans mes jambes mais ce n’était pas grave. J’ai avancé en étant contente du chemin parcouru! J’ai marché tout droit, j’ai fais des détours puis je me suis remplie de cet espace! Je ne suis pas partie loin, juste à 1h30 de Bruxelles, pourtant cette marche a été importante, le début d’une envie de marcher sans s’arrêter. Parfois, il n’est pas nécessaire de savoir où l’on va, il faut juste continuer d’avancer…

J’aime ces grandes plages de sable, les impressionnantes marées, le paysage n’est jamais le même, c’est pourquoi je ne me lasse pas des paysages de la mer du Nord. La couleur de l’eau change selon la couleur du ciel et des saisons, grise, verte ou bleue, tout dépend de la luminosité. Parfois unis par la même teinte les jours brumeux, puis l’horizon se scinde en deux quand le soleil le veut.

Je trouve sur nos côtes beaucoup de sérénité et de calme, la mer du Nord est moins sauvage que l’Atlantique et plus mystérieuse que le mer Méditerranée. Je les aime toutes avec leurs particularités, je pense être une passionnée par la mer, depuis petite, elle m’inspire tellement!

Y aller, même pour une journée, me ressource. Je pense que nous avons beaucoup de chance de l’avoir dans notre pays, quand on habite à Bruxelles, il suffit de minimum 1h15 (en train) pour arriver à Ostende. Un heure de plus pour Knokke et un peu plus pour La Panne. Ce sont aux extrémités du pays que l’on trouve les deux réserves naturelles que je préfère, le Zuin que je ferai une prochaine fois plus en son coeur et la réserve du Westhoek à côté de la Panne avec ses majestueuses dunes.

En dehors de toutes querelles linguistiques, les paysages sont neutres, la nature nous rappelle l’essentiel. One love! Aussi, n’oubliez pas de voyager aux bords de notre beau pays, du nord au sud, il y a beaucoup à voir et heureusement pour nous, tant de nature nous entoure!

 

* Toutes les photos publiées dans cet article ne sont pas libres de droits!

Crédit Photo // Helene K. // Helene K. Studio


Helene K.1 Comment